Résumé de la 5ème journée du Tour Auto 2018

Résumé de la 5ème journée du Tour Auto 2018

150 150 Team Gekko

Samedi 28 avril 2018 Aix-en-Provence – Nice

Ce matin, le réveil est matinal pour nos 2 pilotes, Bertrand Esclasse et Jean-Nicolas Cloué, pour pouvoir prendre le départ de cette cinquième et dernière étape à 7h40.

Le début du parcours se passe bien jusqu’aux Alpes Maritimes. La route monte à flanc de colline pour atteindre le village provençal perché de Fayence où tous les véhicules se regroupent avant la première épreuve spéciale de la journée.

Cette spéciale à 78km/h de moyenne est trop rapide pour la Flaminia dont les freins montrent encore des signes de faiblesse. Notre équipage termine 51ème de l’épreuve, Bertrand et Jean-Nicolas sont déçus et étonnés de ce résultat car ils ne se pensaient pas avoir autant de décalage à la fin de cette spéciale du Pays de Fayence.

Après une pause déjeuner bien méritée face au Golf du château de Taulane, nos pilotes repartent vers la deuxième épreuve spéciale de la journée, après une nouvelle purge des freins de la voiture.

Durant cette spéciale assez plane et lente, nos pilotes font une bonne performance mais les freins les lâchent à nouveau. L’Assistance est obligée d’intervenir à nouveau sur le routier qui les mène à la dernière épreuve spéciale de la journée et donc du Tour Auto 2018.

Cet arrêt inopiné met Bertrand et Jean-Nicolas en retard et ils sont obligés de rallier la vallée de la Vésubie à des vitesses peu raisonnables pour ne pas perdre leur 18ème place qu’ils viennent de retrouver.

Arrivés juste à temps à Saint Martin Vésubie, ils se préparent en hâte pour le départ de la spéciale du Col du Turini, section mythique du rallye de Monte-Carlo. Ils vont emprunter la partie la plus roulante sur plus de 11 kilomètres. La moyenne de 47 km/h semble raisonnable et ils terminent 22èmes de cette épreuve, ce qui leur permet de sauver leur 18ème place au classement général.

Cette dernière journée est difficile et épuisante pour nos pilotes. En effet, ils ont risqué tout au long des épreuves une contre-performance voire un abandon pur et simple en raison de l’aggravation accélérée des problèmes de freins de la Flaminia.

Ils comptent les derniers kilomètres un par un, du col du Turini à près de 1500 mètres d’altitude jusqu’à la Promenade des Anglais, la fin du parcours est uniquement composée de descentes alors qu’ils n’ont plus de freins ou presque. Pour couronner le tout, l’embouteillage pour arriver au Parc d’Arrivée leur fait craindre la panne d’essence. Le passage de la ligne d’arrivée est donc un véritable soulagement !

Enfin arrivés au but, Bertrand et Jean-Nicolas sont ravis de leur résultat et, plus globalement, de leur semaine. Ils terminent cette aventure la tête pleine d’anecdotes et de souvenirs et ils vont pouvoir enfin prendre un repos bien mérité.

Nous sommes extrêmement fiers et heureux d’avoir pu nous accompagner Bertrand et Jean-Nicolas tout au long de cette semaine riche en rebondissements et nous tenons à les féliciter une nouvelle fois pour cette performance exceptionnelle !

Laisser une réponse