En direct de re:Invent, ce que nous avons retenu de la keynote d’Andy Jassy!

En direct de re:Invent, ce que nous avons retenu de la keynote d’Andy Jassy!

150 150 Team Gekko

Tout frais tout chaud, le rapport de l’équipe Gekko à Las Vegas…

Quelques mots sur les ambitions d’AWS, tout d’abord.

Fort d’un CA à B$ 18 en rythme annuel, d’une part de marché à 44% et d’un taux de pénétration du Fortune 500 de près de 100%, AWS re-affirme son ambition de dépasser les projets digitaux et périphériques pour conquérir sans complexe tout l’IT des entreprises, y compris ses bastions les mieux défendus.

Cela s’est traduit par quelques piques amusantes vis-à-vis de la compétition (on a adoré le comparatif avec 3 autres plateformes « anonymes ») et de franches attaques contre Oracle (« Oracle doubled its pricing overnight on AWS and Azure, what company does that to its customers? », ou encore « everybody does that except for Oracle who invents their own benchmark the day before the keynote »).

 

 

Qui peut être le Vendor 3…?

 

 

 

 

 

 

 

Legacy usual suspects….

 

 

 

Cela s’est surtout illustré par les témoignages clients: après le CEO Expedia (que l’on a beaucoup aimé car il a déclaré d’entrée que l’un des attraits du cloud est la résilience et le DRP; on est d’accord!), intéressant mais somme toute dans le « gabarit » classique des clients digitaux utilisateurs de cloud, c’est le MD d’une banque qui est venu expliquer qu’AWS a levé ses doutes en matière de sécurité, de compliance et de confidentialité et qu’ils y basculaient des applications métier (cad pas la gestion de la cantine…). Quelle banque? Bah, une toute petite, juste Goldman Sachs…

Donc qu’on se le dise, plus de tabous, AWS ambitionne tous les pans de l’IT, dans toutes les industries.

Les annonces, maintenant.

Dire qu’il y en a eu beaucoup reviendrait à considérer qu’il peut faire légèrement humide pendant un ouragan: on a été submergés!

En fait on en a compté une trentaine sur les 3 heures de la keynote (soit une toutes les 6 minutes quand même, voire toutes les 4 si on enlève le temps des témoignages cllient) mais on s’est sans doute trompé.

Ceci dit Andy nous prévient, il faut s’attendre à 3,5 nouvelles fonctionnalités par jour en 2018

On ne va pas toutes les lister ici et nous aurons besoin de temps pour les digérer et les analyser, mais il y en a eu pour tous les gouts: le très attendu Kubernetes sur AWS (EKS), du Kubernetes en serverless (Fargate), de l’Aurora multimaster / multirégions (ouch pour Oracle), de l’Aurora serverless (re-ouch!), des instances M5, du bare-metal, beaucoup d’annonces autour du Machine Learning  (qui amènent AWS sur le terrain de Watson; dans le lot un boitier video Deeplens qui a fait un carton et sur lequel nous reviendrons – c’est le Alexa de l’image, mais aussi un cycle de mise en production / exploitation deep learning qui professionnalise et industrialise ces applications, avec une sorte de « deep learning de deep learning »…), de l’analytics video (Kinesis Video Stream) et beaucoup d’annonces IOT (des features, mais surtout de la sécurité / professionalisation avec IoT Device defender et un pas vers les objets « legacy » avec RTOS)…

Les réactions du public? Bon ici il y a peu d’AWS-sceptiques (voire pas mal d’adorateurs ou d’idolâtres!), mais c’est unanimement très bien perçu: rattrapage sur les domaines en retard, champ des possibilités, et comme toujours innovation..

A suivre et approfondir aujourd’hui avec la keynote de Werner, et évidemment dans les futurs lab et POCs pour soulever le capot..

Can’t wait!

 

 

Laisser une réponse